Alain d’Orange 1923-2017

Alain d’Orange, né à Colmar en 1923, est un dessinateur et illustrateur français, formé aux Arts Appliqués de Paris. Père de 3 enfants, Françoise, Philippe et Hélène, il est décédé en 2017 mais c’est à peine ces derniers temps que sa mort a été portée à la connaissance du grand public.

Alain d’Orange commence par être illustrateur pour des revues chrétiennes pour la jeunesse, aux éditions Fleurus. À partir de la fin des années 1940, il illustre ainsi les Cœurs Vaillants, Âmes Vaillantes, Fripounet et Marisette.

En 1949, Alain d’Orange dessine sa première histoire suivie, Les 7 diamants du dragon, publiée dans Fripounet. Pour Âmes Vaillantes, il est le dessinateur de Frédérique avec Henriette Robitaillie comme scénariste. Il crée aussi beaucoup de récits historiques.

Il illustre de nombreuses histoires suivies dans les revues pour la jeunesse Bayard, Bernadette, La Semaine de Suzette, Lisette, L’Intrépide, Cœurs Vaillants, Scout, Pionnier, Louveteau, Francs-Jeux, Terres Lointaines.

 

 

Il illustre notamment Uranium, de Jean Acquaviva, en 1953 ; L’Orpheline du Far-West, d’Albert Bonneau ; Le Troupeau de Clara, d’Henriette Robitaillie ; Le Prisonnier du donjon ; Kinouk ; Les Sauvages chez Régina.
Sur des scénarios de Jean-Paul Benoît, il dessine Marc Leloup qui paraît de 1962 à 1966 dans Cœurs Vaillants puis dans J2 Jeunes. Dans cette même revue, il crée en 1966 et 1967 l’adaptation en bandes dessinées de trois des aventures du Prince Éric :

Le Bracelet de vermeil, Le Prince Éric, La Tache de vin, sur des scénarios de Serge Dalens. Il y dessine aussi Deux et deux font cinq, Guislain de Gohors et divers récits. Il dessine Cottignac pour Fripounet, avec Guy Hempay comme scénariste.

 

Alain d’Orange illustre aussi de nombreuses vies de saints et d’autres personnalités chrétiennes. Ainsi, dans la collection Belles histoires, belles vies, il illustre notamment Saint François de Sales, Saint Pierre, Charles de Foucault, Mère Hartzer. Dans la collection Les Grandes heures des chrétiens, il est l’auteur, entre autres, de Don Bosco, Frédéric Ozanam, Antoine Moreau, Mère Anne de La Girouardière.

 

Œuvrant à partir des années 1990 pour les éditions du Signe / Sadifa, il continue des illustrations de vies chrétiennes comme Angèle Mérici, Les Frères Alexiens, John Wesley, Jean Hébert, Euphrasie Barbier.

 

Michel MAES  d’après Babelio