« Jésus » en BD

 

 

JESUS EN BD

Le Prix Européen Gabriel de la Bande Dessinée Chrétienne récompense « Jésus » en BD

Chaque année, le jury du CRIABD décerne le Prix Européen Gabriel de la Bande Dessinée Chrétienne. Cette année, le jury a élu quasiment à l’unanimité Jésus en BD.

Cet album est une excellente adaptation de l’Evangile au public des enfants de 8 à 12 ans qui fera aussi le plaisir des plus grands tant sa narration est agréable et son graphisme adéquat. Une véritable petite pépite que nous ne pouvons que vous conseiller de lire ou d’offrir en cette époque des communions ! De plus, cette œuvre constitue un excellent outil pédagogique pour la catéchèse et l’enseignement de la Foi.

Mieux que de vous présenter et de vous recommander cet album, nous vous proposons de le découvrir au travers de l’interview de sa scénariste, Bénédicte Jeancourt-Galignani.

 Qu’est-ce qui a motivée à vous lancer dans cet ambitieux projet ?

En fait, c’est un peu par hasard. Je travaille chez Bayard depuis de nombreuses années comme rédactrice en chef pour pomme d’Api Soleil et Filotéo mais aussi comme éditrice pour les parutions religieuses dédiées aux enfants.

Dans ce cadre, nous avions envie de faire paraître une version plus moderne de Jésus en bande dessinée mais nous ne parvenions pas à trouver un scénariste qui puisse à la fois exprimer l’approche théologique et l’adapter à un public d’enfants de 8 à 12 ans.

J’avais très envie de me lancer moi-même dans l’aventure mais je n’avais pas le temps de le faire en plus de mon travail. L’envie de m’exprimer sur la vie de Jésus l’a emporté ! Bayard a accepté que je prenne un congé sans solde de trois mois pour me plonger avec délice dans les Evangiles. J’ai pu ainsi partager ma foi avec les jeunes et les moins jeunes au travers de cet album. Ce fut une très belle aventure spirituelle.

Quel est pour vous le but de cet album ?

Cet album n’a pas pour vocation de raconter la vie de Jésus au sens historique du terme. Mon but est d’offrir à mes lecteurs, un Evangile, de partager avec eux la Bonne Nouvelle. Je souhaite mettre l’Evangile à la portée de mes jeunes lecteurs.

Pouvez-vous nous donner un exemple de la manière dont vous vous y êtes prise pour y parvenir ?

Pour moi, il était essentiel de montrer que Jésus est à la fois parfaitement divin et parfaitement humain. De ce fait, j’ai trouvé important de consacrer de nombreuses pages à la naissance et à l’enfance de Jésus. Je voulais que les lecteurs puissent concrétiser sa vie humaine.

Qu’est-ce qui pour vous a été le plus compliqué à adapter comme passage ?

Mon grand défi fut d’adapter les Béatitudes. C’est très difficile de faire passer ce message auprès des enfants et des jeunes d’aujourd’hui. C’est une double page qui donne le secret du bonheur ! Il m’a vraiment fallu un temps de méditation pour retranscrire chaque passage de cette partie de l’Evangile.

Toi, mon trésor

Souhaitez-vous vous lancer dans d’autres projets chrétiens par la suite ?

Dans la foulée de l’album, Bayard publie un autre livre de ma plume. Il s’appelle « Toi, mon Trésor ». C’est un livre qui s’adresse aux enfants de 6 à 8 ans et qui présente le regard émerveillé de Dieu sur sa Création. Le livre va de la création de la Lumière jusqu’à celle de l’Homme en passant par Abraham, Moïse ou Jésus. C’est un livre très poétique pour faire découvrir la foi aux petits.

Pour le moment, je réfléchis à une nouvelle bande dessinée autour de la vie des Apôtres, mais le projet n’est pas encore très avancé. J’ai aussi envie de publier un livre sur le Saint-Esprit. Je suis très motivée à continuer à transmettre la foi aux enfants et recevoir la reconnaissance de lecteurs qui ont lu Jésus ou avoir obtenu le prix Gabriel sont pour moi des indicateurs comme quoi je suis dans la bonne voie. Je suis très honorée par ces récompenses.